Adama Koeta

Awou dansé! Adama Koéta vous souhaite la bienvenue! Musicien issu d’une famille de griot du Burkina Faso, son village d’origine qui est à 1h à pied de la plus proche petite ville, Djibasso, est construit sur des collines rocheuses, bordé d’une petite rivière…C’est Nayéréna! Douceur, simplicité, solidarité, voilà ce qui y règne et c’est ce qu’ Adama veut vous transmettre au son de la Kora, du N’goni et du chant. Son authenticité et sa pratique virtuose de ces magnifiques instruments à cordes vous ferons voyager bien au delà du Burkina…

Agathe Blues Band – Du Mississippi à la Glâne

Agathe Blues Band est un groupe de blues acoustique fribourgeois à géométrie variable, formé autour du bluesman fribourgeois Jean-Claude Droux qui effectue chaque année un séjour à Clarksdale (USA), endroit mythique du Delta du Mississippi, d’où le blues puise ses origines. Agathe Blues Band revisite les grands standards du blues des années 1920 à 1960, inspiré par les grands bluesmans tels que Robert Johnson et Muddy Waters. Le groupe y apporte une touche personnelle avec l’apport de ses propres compositions de blues en français. Pour les 20 heures de la musique, le groupe se produira en trio. Aux guitares acoustique et résophonique, s’ajoutent des duos d’harmonica, le tout soutenu par une section rythmique, composée d’une basse et d’un cajon.

Composition :

Jean-Claude Droux : guitares, harmonica, chant, cajon

Pierre Pidoux : harmonica

Stéphane Vonlanthen: basse

Les Ânes rient de Marie

Ce nom, il faut le dire d’une traite, comme un train qui passe, un son qui fuse… Orchestre de rue ou fanfare de chambre, « Les ânes rient de Marie » est un groupe flamboyant qui allie fête et musicalité. Son but,réunir le meilleur de la musique klezmer et composer des airs  à la manière des Balkans pour amener cette tornade musicale dans les cours ombragées, les allées fleuries, les parcs au plus fort de l’été, les fêtes trépidantes ou les parades d’hiver qui bravent le froid polaire. Sept musiciens partageant la même envie d’une musique fraternelle, qui réchauffe le cœur et l’esprit au son d’un folklore imaginaire, celui de l’Est, d’abord, mais surtout, celui de l’ailleurs, d’un endroit à soi, à tous, où on se sent diablement vivant.

Alejandro Reyes

Alejandro Reyes est né le 27 février 1992 à Quilpué, au Chili. Privé de sa main gauche à la naissance, le jeune garçon ne songe jamais à faire de la musique, jusqu’au jour où un ami lui offre une guitare. Dans l’espace de quatre ans, notre jeune musicien est très vite passé du jeune chanteur de rue à un nom et image connus du public Romand et soutenu par les médias. Après 2 singles Sing Aloud (2012) et Lovely season (2013), en 2015 il sort l’album éponyme avec les 2 singles The only one et Only right now. En 2016 Alejandro se lance dans le chant en français. Le titre Malaika sort et tourne actuellement dans un grand nombre de radios.

Antoine Arnold – Du classique au romantisme

Né à Romont en 2002, Antoine Arnold pratique le piano dès l’âge de 7 ans. Elève de François Beffa au Conservatoire, il remporte plusieurs prix. Dans son interprétation consacrée à l’univers coloré de la période classique et romantique, Antoine tentera de vous faire goûter à la spontanéité, la richesse mélodique d’un Impromptu de Schubert, à la grâce et l’élégance de la Sonate K 310 de Mozart, au romantisme passionné des Nocturnes de Chopin, à l’harmonie subtile de Grieg, mais aussi à l’inspiration contemporaine de la Toccata de Khatchatourian.

Marc Aymon – D’une seule bouche

Marc Aymon n’aime rien moins que les défis, les confrontations, la mise en danger. Sa dernière aventure, datée de 2012, l’avait vu respirer les parfums de l’Ouest américain durant un périple états-unien de trois mois. Il s’y était frotté à des instrumentistes de renom ayant oeuvré avec Neil Young, BB King ou Johnny Cash pour ramener quelques belles ballades blues-rock mélancoliques. Près de trois ans et quelque 150 concerts plus tard, changement radical d’horizon et cap sur la Bretagne, où l’air marin a inspiré à Marc Aymon un répertoire pop des plus aériens et oxygénants.Quatrième album en neuf ans du chanteur romand, D’une seule bouche a le souffle léger d’une plénitude enfin trouvée. Douze chansons qui affichent une solide identité grâce à une subtile unité de tons, de tonalités, de sons. Une délicatesse incarnée tant dans l’écriture économe que les compositions fluides et les arrangements élégants.Cette renaissance de Marc Aymon est passée par une concession volontaire, un conscient abandon. En confiant la plume à l’auteur et chanteur français Alexandre Varlet, dont l’esprit se situe plutôt dans une lignée entre Dylan et Bashung, Aymon fait le pari d’un changement de fond, pour se renouveler et continuellement s’étonner. Une prise de risque en forme de preuve d’humilité qui lui permet de se concentrer sur la forme et d’effacer les maniérismes passés qui le voyaient trop souvent sous influence d’une certaine variété française. En classieux pygmalion, Varlet choisit de « lui faire dire des choses plus graves, celles d’un homme avec ses peurs, ses doutes, ses joies et sa sincérité ». Histoire de le faire entrer de plein pieds dans l’âge adulte en somme. Entre la maison d’Alexandre Varlet dans la région de Saint-Malo et la bâtisse de maître du 19e siècle qui abrite le fameux Studio de La Frette en périphérie de Paris, D’une seule bouche prend donc rapidement ses contours pop grâce à une succession d’inflexions textuelles et d’impulsions musicales. D’autant qu’Aymon, en rassembleur et chef d’orchestre aguerris, fédère Stéphane Reynaud à la batterie et Fred Jimenez à la basse (ex-section rythmique de Jean-Louis Murat), Alexis Asnérilles aux claviers et au piano (Etienne Daho ou Lou Doillon) et Thomas Semence aux guitares électriques (Karen Ann, Jean-Louis Aubert), en sus de Varlet aux guitares acoustiques. Des sessions live, des prises sur le vif permettent des sonorités sans patine ni vernis où priment l’authenticité et l’émotion et dont le mixage de Yann Arnaud (Air ou Phoenix) parvient à extraire tous les raffinements. Jusqu’à garder le souffle des respirations ou le bois d’une vieille guitare qui craquèle. La complicité qu’ont trouvé Marc Aymon et Alexandre Varlet tient de la synergie. Entre mots clairs et mélodies lumineuses, D’une seule bouche avale humeurs, paysages et états d’âme avec une même sensibilité et fluidité pop. Entre tendresse et allégresse, volontarisme et fatalisme, douleur et gravité se distinguent ici des titres comme « À ton courage », « La force sous ton capot » avec ses airs de Tom Petty, « Tu mets la barre haut » ou « Peut-être toi ». Et la voix de Marc Aymon de s’y façonner une magnifique signature déliée. Une identité.

Brass Band de Fribourg B

Dans l’optique de préparer la relève du Brass Band Fribourg, un ensemble B a été créé en 1992 sous l’impulsion du directeur de l’époque, Jean-Claude Kolly et du directeur fondateur de cette nouvelle formation, Régis Gobet, fidèle musicien de la formation A. 14 ans plus tard, le Bras Band Fribourg B peut se targuer d’avoir traversé les années et de belle manière. Fidèles aux répétitions du lundi soir, les membres de l’ensemble enchainent préparations aux concours suisses, concerts annuels, concerts d’été et d’autres prestations durant l’année. Nos musiciens motivés aiment également relever de nouveaux défis tels que la création d’un show musical présenté lors du dernier Giron des Musiques de la Veveyse, à Oron. L’ensemble B se produit sous la direction de Maurice Donnet-Monay depuis le printemps 2015. Sous son impulsion, notre formation s’inscrit pour la première fois de son histoire en première catégorie au Concours suisse des Brass Bands à Montreux. Fouler la scène de l’Auditorium Stravinsky était une découverte pour la majorité du Brass Band. La 13ème place obtenue sur 20 ensembles n’en est qu’une plus belle récompense et un véritable encouragement pour la suite. En passant par des morceaux rythmés, de jolies mélodies lentes ou des pièces solistiques, le programme musical du Brass Band Fribourg se veut varié, entraînant et divertissant. Venez découvrir lors de nos prestations la musique Brass Band et les sonorités cuivrées de notre ensemble.

François Beffa – Musique impressionniste pour piano

Un concert qui nous fera voyager de l’Italie à l’Angleterre, de la Grèce à l’Espagne. Des œuvres où tous les sens seront touchés. Dans l’impressionnisme des Préludes de Debussy, le piano devient une toile, et les doigts du pianiste se feront pinceaux. Les saisons défilent. Une rêverie poétique à s’offrir en couleurs, sons et parfums. François Beffa joue depuis 20 ans comme soliste et en récital, dans toute la Suisse romande. Il a déjà participé aux 20H de musiques, à la Schubertiade, aux Fêtes musicales de Bulle. Il enseigne au Conservatoire.

Carla Brühlart – Contemplations percutantes

Tabla et autres percussions

La percussionniste Carla Brulhart présente ses contemplations percutantes sur la phrase « adossé à la colline », qui lui ont inspiré des thèmes musicaux sur sept temps et variables dans le temps. Elle les interprète aux tablas en y ajoutant d’autres percussions acoustiques.

Callirhoé et les Norn – Chants du petit ciel

Compositions vocales : Anne-Sylvie Casagrande
Voix : trio Nørn & ensemble vocal féminin Callirhoé
Direction : Dominic Tille
Guitare : Randolph Hunziker
Costumes : Clarissa Zoellner
Composé pour 30 voix de femmes et une guitare, Chants du petit Ciel est un spectacle sur le thème de la calligraphie. L’écriture musicale originale d’Anne-Sylvie Casagrande traque le mouvement et ses turbulences, mais traduit aussi le sentiment d’apesanteur.
Sous la baguette de Jacqueline Savoyant, les voix solistes de Nørn se tissent aux voix de Callirhoé et, dans une langue inventée, paraphent la toile de notre ciel intérieur.

La Cécilienne de Romont

Pour la 11ème édition des 20 Heures de Musiques, la Cécilienne va à nouveau apporter sa touche particulière en animant la messe de 17h30. Soutenue par quelques fidèles amis chanteurs, elle interprétera la Missa brevis in C (Orgelssolomesse), KV 259, de Mozart pour chœur, solistes et orchestre, sous la direction d’Yves Piller. Les solistes seront Catherine Marti Bugnon, soprano, Cécile Matthey, alto, Sébastien Descloux, ténor, Stéphane Chassot, basse. Jérôme Barras, organiste titulaire des orgues de la Collégiale de Romont, tiendra le clavier, alors que l’ensemble instrumental « Histoires de Musique » prêtera son concours à la réalisation de ce moment marquant de la manifestation romontoise.Nous invitons chacun, chacune à se joindre aux fidèles pour ce moment musical et liturgique.

Coloured sounds

Cette formation toute fraîche et sans leader joue des morceaux composés par chacun de ses protagonistes : le mélodique Serge Vuille, le touche à tout Pierre-André Dougoud et le polyvalent Benoit Pernet. Le répertoire est donc très varié, voir surprenant et le son d’ensemble s’éloigne des formations habituelles du genre. De manière générale, Coloured Sounds est l’histoire de trois compagnons qui se retrouvent autour de leur amour pour le groove et le jazz énergique.

Coral Scam

Les paysages montagnards évoquent un large éventail d’émotions et de situations. La stupeur suscitée par la nature, les sentiments forts et profonds qui unissent les hommes vivant à la montagne ou même qui y ont combattu. Amitié, respect, partage et amour sont représentés par le programme proposé par le choeur d’hommes SCAM « Société Chorale Amis de la Montagne » en provenance du Tessin.

Duo Carole Collaud et Hervé Dubois – Schubert

La Sonate en la mineur D. 821 de Franz Schubert (1797-1828) a été écrite en 1824 pour arpeggione et piano. Cette pièce phare du compositeur autrichien, communément appelée « Sonate arpeggione » met cet instrument à l’honneur. Tombé dans l’oubli, l’arpeggione est un instrument à 6 cordes au son similaire à la guitare, mais se tenant comme un violoncelle. C’est à la flûte traversière que Carole Collaud interprétera la partie écrite pour l’arpeggione. Hervé Dubois exécutera à la guitare classique la voix portée à l’origine par le piano.

La Chanson des 4 saisons – MoyenaJeu

La Chanson des 4 Saisons de Corminboeuf est un chœur mixte fondé en 1966. Tant par son répertoire que par la qualité de ses exécutions, La Chanson des 4 Saisons a rapidement connu un grand succès sur le territoire fribourgeois, puis dans toute la Suisse et à l’étranger. Elle a eu l’occasion de chanter presque partout en Europe et même au Canada. La réputation du chœur repose aussi sur la création de chansons-spectacles, notamment Le petit bistrot, Le Cherche-Musiques, Etincelles, Un amour d’opérette en 2011, Les 4 Saisons de La Roche en 2014, et tout récemment MoyenaJeu! en avril 2016.

La Chanson des 4 Saisons, actuellement composée de quarante membres, est dirigée depuis 1990 par Louis-Marc Crausaz. La chorale chante certaines œuvres a capella et d’autres avec accompagnement ; elle possède un répertoire riche, alliant le folklore au moderne, en passant par des pièces classiques ou de la variété. Elle aime goûter à d’autres cultures, d’autres langues. Ce chœur a également la particularité de chanter certaines pièces en petits groupes, afin de diversifier la couleur vocale. En 2008, La Chanson des 4 Saisons a participé aux rencontres internationales chorales de Prague où elle a remporté le premier prix dans la catégorie chœurs mixtes amateurs.

Chauffe, Marcel – Chansons des années 30 à 60

Savourez la complicité des textes et de la musique, alliant la gouaille d’un Georgius avec la poésie d’un Prévert, le soleil d’un Luis Mariano avec la sensibilité d’une Edith Piaf ou encore l’humour d’un Fernandel avec l’imaginaire d’un Trénet. Michel Mulhauser au chant et Christel Sautaux à l’accordéon vous feront choisir parmi vos titres préférés et Romont prendra des airs de guinguette !

Le Choeur Suisse des Jeunes

Le Chœur Suisse des Jeunes (CSJ) a été fondé en 1994, à l’initiative de Hansruedi Kämpfen et de Pascal Mayer, sur une idée de Hansruedi Willisegger, alors président de la Fédération Suisse Europa Cantat. Depuis ce temps, le CSJ permet aux jeunes chanteurs talentueux et engagés, âgés de 16 à 25 ans, d’étudier, sous la direction des directeurs renommés, des pièces a-cappella du monde entier et de toutes les époques. Avec ses concerts en Suisse et à l’étranger, le chœur enchante son publique par sa fraîcheur, sa musicalité, sa précision, la diversité de ses prestations et son charme irrésistible.

En 2013, le CSJ a participé avec succès au 14ème Concours International de Chœurs de Chambre de Marktoberdorf (DE) : il a remporté le 2ème prix du jury ainsi que le prix du public. Lors de l’année de son 20ème anniversaire, en 2014, le chœur a interprété le Requiem de Brahms avec l’orchestre de chambre CHAARTS et des solistes renommés, sous la direction de Hansruedi Kämpfen, co-fondateur du chœur. Le CSJ a travaillé avec des directeurs renommés comme Zubin Mehta (Verbier Festival 2015) et Frieder Bernius (Choralies de Vaison-la-Romaine, 2013).

Cette année, le chœur comprend 51 chanteurs, provenant des quatre régions linguistiques du pays et de 15 cantons. Il est dirigé par les deux directeurs Nicolas Fink (Berne/Berlin) et Philippe Savoy (Fribourg). Le programme des concerts 2016 offre un style très varié et de haute qualité, avec des pièces de la Renaissance et du Baroque naissant, de l’époque du XIXe et XXe siècle, des chants populaires de Suisse ainsi que des œuvres de jazz, de spirituals et de pop.

Cromavox – Les standards revisités

CromaVox a vu le jour à la fin de l’été 2006. Groupe de jazz atypique, il puise son répertoire dans les standards des années 1920 à nos jours, en n’omettant pas quelques détours hors des sentiers battus qui lui permettent de tutoyer Serge Gainsbourg, Nino Ferrer ou Ricet Barrier.

Pour ses 10 ans, CromaVox se réjouit de vous présenter une nouvelle approche du jazz en petite formation, dans laquelle le vocal est systématiquement mis en valeur par des orchestrations originales et une formation musicale peu commune.

 Cyrielle Formaz

Cyrielle Formaz transporte dans ses bagages une guitare, qu’elle caresse depuis bientôt quinze ans, quelques crayons et pinceaux ainsi qu’un grand carnet auquel elle confie ses rêveries illustrées et ses projets de chansons. Laissez-vous ainsi porter dans son univers où la musicalité de la langue française se faufile délicatement entre les cordes de son instrument, et où sa voix à la fois authentique et atypique transporte d’étincelantes mélodies

Du Haut d’la Lune

« Du haut d’la lune » est un projet d’Yvonne Maria Tondolo, chanteuse déjà forte d’une expérience dans les musiques traditionnelles. De retour de Paris avec dans sa valise des chants séfarades et arabo-andalous, elle fait appel à Marco Willemin, guitariste et arrangeur, avec qui elle a déjà collaboré dans d’autres projets. Ensemble ils reprennent ces mélodies transmises oralement de génération en génération et les font voyager du classique à la rumba, en passant par le jazz. Un spectacle riche et intime, aux couleurs sensuelles et passionnées

Duo flûte et harpe – A travers les époques

Laissez vous charmer par l’harmonie céleste d’une harpe mêlant ses sons angéliques avec ceux d’une flûte traversière.
Un répertoire alléchant et original dans des oeuvres de Albeniz, Ravel, Gluck, Mouquet, Rossini, Piazzola.

Les Enchanteurs – C’est une écharpe bleue

Le Chœur d’enfants Les Enchanteurs, fondé en 1968 par André Ducret sous le nom de «Petit Chœur de Sainte-Thérèse» est dirigé depuis 2000 par Jocelyne Crausaz-Murith. Il regroupe actuellement une septantaine d’enfants de Fribourg et environs. Le but du choeur est d’offrir une formation musicale de qualité à tous les enfants qui le désirent, sans sélection. De l’école enfantine à la fin de la scolarité ou plus, les jeunes choristes sont répartis en deux groupes, selon leur âge ou leur niveau. Ils ont l’occasion de découvrir leur voix, de la travailler et de goûter à la joie de chanter ensemble, tout cela dans la bonne humeur et en créant souvent de véritables liens d’amitié. Des chanteurs professionnels sont régulièrement invités pour compléter la formation vocale des enfants.

Jocelyne Crausaz a écrit plusieurs spectacles pour les Enchanteurs dont «Allume ton rêve» en 2003, «Toi et Moi, émoi» en 2006 et « Tout Feu, Tout Flamme » en 2011 avec la sortie d’un CD pour les deux derniers spectacles.

Ensemble vocal De Musica – Elle m’a dit d’aller chanter Schubert sur la colline

L’Ensemble vocal DeMusica, fondé en 1986 par Laurent Gendre, réunit actuellement une trentaine de chanteurs. Dès sa création, l’ensemble a participé à d’importantes manifestations musicales et a gagné de nombreux premiers prix (Charmey, Montreux, Riva del Garda, Wernigerode). Il a fêté ses 10 ans avec le requiem de Fauré et les motets de Bruckner. Sous la direction de Marc Bochud pendant 15 ans, il a chanté un répertoire varié allant de la renaissance au 21ème siècle, classique et profane. Le chœur entame son 20ème anniversaire avec Die Schöpfung de Haydn et poursuit ce jubilé avec Les femmes de Jérusalem composé par Caroline Charrière avec un texte de Marie-Claire Dewarrat. Il a été invité à quatre reprises aux Schubertiades. Ces deux dernières années, il a choisi des programmes audacieux avec orchestre comme le requiem de Cherubini, accompagné par l’orchestre de Chambre fribourgeois, et les Motets de Bach en formation continuo. En juin 2015, l’ensemble change de directeur et choisit Philippe Savoy afin de poursuivre dans le même esprit de découverte et de qualité. A l’occasion de son trentième anniversaire, le chœur prépare un programme autour des Magnificat dont un sera une création. Vous pourrez découvrir ce programme en décembre 2016.

L’Ephémèr’Yves – C’est une maison blues… ou l’Ephémèr’Yves, le Retour

« Adossé à la Colline » : Le thème de cette édition fait bien sûr référence à la chanson de Maxime Leforestier que le Petit Chœur de Ste-Thérèse (Fribourg) chantait avec tant de plaisir et de bonheur aussi bien à Fribourg, … qu’à Beauport, lors de son voyage au Québec, en 1987. En tant qu’ancien directeur de ce chœur, je me suis donc dit que ça pourrait être l’occasion de retrouvailles … Une bonne dizaine d’entre les chanteuses de l’époque se sont donc retrouvées pour répéter avec les guitaristes et … C’est reparti comme en 1987 !!! Nous sommes donc heureux de présenter quelques pièces « de l’époque » aux auditeurs de la 11ème édition des 20 Heures de Musiques – Romont. Yves Piller

Indécises

Indécises: késako?
Groupe vocal féminin
Indécises en quelques mots… 6 femmes réunies par une même passion, 6 chanteuses devenues amies grâce à la musique, indécises mais surtout curieuses de tout. Entre chanson française et pop-rock, en passant par l humour et l émotion, ces 6 nanas pleine d énergie sont sur la même longueur d onde pour vous faire rêver, rire et vibrer.

Instruments: piano, guitare, ukulele, cajon

Programme: Brigitte, Mademoiselle k, Zazie, Bob Marley, Likke li…

Kosh

Simon La Bey et Raphael Noth ont fondé le groupe Kosh . Depuis 15 ans déjà, ils peuvent compter sur le talent génial de Christian Schmid à la contrebasse. L’arrivée de l’accordéoniste Jérôme Oberson en 2007 a complété cet extraordinaire quatuor. Le répertoire est si varié qu’on ne peut catégoriser exactement leur style. Kosh est simplement Kosh c’est déjà presque un état d’esprit

Kosh est un groupe formé de Simon La Bey au violon, Christian Schmid à la contrebasse,Raphael Noth à la guitare et au chant, Jérôme Oberson à l’accordeon. Notre dernier CD est disponible.

Les Lames du Vent

Les Lames du vent est un duo Marimba-Saxophone créé en 2013 par Aïda Diop et Joël Musy. L’une formée à la percussion classique, et débordante de vie, d’envie de groove, de mouvements, et l’autre, musiciens de jazz mais rêvant de musique de chambre, acoustique , de recueillement minimaliste. Gentiment s’élabore un répertoire à la frontière des genres, entre reprises, arrangements et compositions originales, Les Lames du Vent recherche le mariage des sons. L’équilibre des couleurs, la justesse du propos, la connivence et l’expression.

Luas – Irish Collenns

Ingrédients: 5 musiciens, une bonne dose de passion pour l’Irlande et sa musique, une pincée de country, un soupçon de ländlermusik. Recette: réunissez les 5 musiciens, laissez mijoter quelques années en ne précipitant rien, faites-les jouer en public une bonne trentaine de fois dans des conditions très diverses (pub, tipi, pour l’ambassadeur d’Irlande, la Spirale, fêtes, etc.) et appréciez le résultat en pensant aux collines d’Irlande! Ilenia: chant, bodhran / Irène: violon / Joel: guitare / Yves: flûte, clarinette / Yvo: mandoline, banjo

OHF – In the Hall of the Mountain King

L’Orchestre d’Harmonie de Fribourg (OHF) est composé d’environ 50 musiciens, réunissant aussi

bien des professionnels que des amateurs éclairés qui ont comme ambition commune de pratiquer

la musique d’harmonie au plus haut niveau. L’orchestre collabore avec des directeurs suisses et

étrangers. A Romont, il sera dirigé par le jeune et talentueux compositeur et chef fribourgeois

Benedikt Hayoz. L’orchestre interprétera des pièces d’Edvard Grieg (In the Hall of the Mountain

King), Percy Aldridge Grainger et Franco Cesarini. Dans « Le Chat Botté », il aura le plaisir

d’accompagner Jean-Charles Simon dans son rôle de narrateur.

Orchestre de chambre fribourgeois – Sérénades

Sous la direction de son violon solo, Stefan Muhmenthaler, l’Orchestre de chambre fribourgeois présentera au public deux magnifiques sérénades pour cordes. La sérénade pour cordes en Mi mineur, Op. 20, d’Edward Elgar, écrite en mars 1892 et la sérénade pour cordes B. 52, Op. 22, d’Antonín Dvořák composée en mai 1875.  Beaucoup d’émotion pour cette deuxième participation de l’OCF aux 20 heures de musiques! D’autres infos sur www.ocf.ch

L’Opéra à Bretelles – Accroche-toi aux bretelles, j’enlève l’échelle

Vous aimez l’opéra ? Vous serez enchantés ! Vous n’aimez pas l’opéra ? Vous allez adorer ! L’Opéra à Bretelles (quatuor vocal et accordéon) vous invite à l’opéra et à l’opérette. Tout d’abord, accrochez vos ceintures et décrochez vos mâchoires avec Rossini, Delibes, Massenet, Yvain et Offenbach. Sur la route de San Francisco, nous ferons ensuite une étape en Caroline de Sud pour revivre quelques moments du célèbre opéra de Gershwin, Porgy and Bess… Autumntime !

Les Passantes – Des femmes sur la colline

Les Passantes ce sont créées pour l’édition 2014 des 20 Heures de Musiques de Romont, afin de fêter la 10ème édition. Suite au succès de ces 2 concerts, elles ont continué à chanter à différentes occasions. Pour cette édition, Les Passante vous proposent un répertoire mettant les femmes à l’honneur, allant d’Anne Sylvestre à Zaza Fournier, en passant par Emily Loizeau et Barbara. Voix: Camille Piller et Elsa Piller. Accordéon: Jérôme Oberson

Pierric et l’Ensemble instrumental « Histoires de Musique »

L’humour en musique. Les concerts de musique classique ne provoquent d’habitude pas l’hilarité des auditeurs. Et c’est tant mieux, car nous ne sommes pas là pour rigoler ! Il s’agit de musique sérieuse, que diable ! Et pourtant, certains compositeurs ont de tous temps eu la mauvaise idée de glisser dans leur musique, gags, clins d’œil et allusions humoristiques du plus mauvais goût.  Au cours de cette conférence très sérieuse (!), Pierric et l’ensemble instrumental Histoires de Musique  exposeront les grains de folies éparpillés dans les travaux de Messieurs Erik Satie, Beethoven, Shostakovitch et bien d’autres, avec à leur tête le plus condamnable d’entre eux, Joseph Haydn. N’a-t-il pas écrit un quatuor sous-titré « La blague » ?… Quelle honte !

Quadratuor – La Colline aux rêves

Le quatuor vocal « Quadratuor » est est né en 2004 d’amitiés tissées dans le milieu musical fribourgeois. Se produisant d’abord dans un cadre familial et privé, il a donné de nombreux concerts en Suisse et à l’étranger. Pour leur deuxième participation aux 20 Heures de musique de Romont Nicole Papaux,  Solange Besson, Nicolas Papaux et Christophe Bulliard vous invitent sur « la Colline aux Rêves » où quelques pages dédiées à la Vierge Marie se mêleront aux poésies d’Emile Gardaz mises en musiques par une brochette de compositeurs romands.

Le Quatuor des Gueux – Chansons sans âge

Les chansons « sans âge » du Quatuor des Gueux sont en réalité de tous âges et de tous genres. Du grégorien au contemporain, elles sont sacrées, classiques, romantiques, populaires et humoristiques. Ces premiers quadruplés de la Gruyère sont « nés » en 1983 dans un spectacle intitulé « Les Gueux au Paradis ». Leur accès au paradis étant repoussé, reste leur gueuserie terrestre et musicale. www.quatuordesgueux.ch

Reviens va-t’en

Reviens, va-t’en, c’est un spectacle de chansons de… Coluche. Car, si on se souvient de ses sketches, de ses interventions radio, de ses films, Coluche adorait le music-hall. Venez découvrir à travers ce spectacle drôle et musical, le répertoire peu connu de Coluche, le chanteur. Patrick Vulliamy est accompagné par Jacques Saugy à la guitare et par François Margot au piano. A coup sûr, ils vous feront découvrir une face plus ou moins cachée de cette immense artiste. Plus d’infos www.reviensvaten.ch

Alexandre Rion – Chant et piano

Un parcours romantique des hauteurs : Schubert, Schumann, Mahler et Wolf par Valérie Cordonier (soprano) et Alexandre Rion (piano). Une exploration géographique et imaginaire des « hauteurs » : œuvres pour soprano et piano mettant en scène la colline comme lieu de recueillement et d’élévation (Der Jüngling auf dem Hügel et Die Berge de Franz Schubert), les sommets d’Italie évoqués par Goethe (Mignon de Robert Schumann et d’Hugo Wolf), les reliefs du Merveilleux cor de l’enfant (« Dort oben am Berg », « Einstmals in einem tiefen Tal »…), et les douceurs élevées de la « vie céleste » (Das himmliche Leben) mise en musique par Gustav Mahler.

La Rose des Vents – Là-haut sur la colline

Là-haut sur la colline, tous les lundis soirs jaillissent les notes, fusent les vocalises

Là-haut sur la colline, le lundi soir, les partitions volent des tiroirs

Là-haut sur la colline, 2 heures durant des souffles sont au service des voix et des mélodies

Là-haut sur la colline, l’harmonie se préfère à la cacophonie

Là-haut sur la colline, des chants d’ici et d’ailleurs planent dans les airs

Là-haut sur la colline, des chants d’hier et d’aujourd’hui, flottent au vent

Aujourd’hui sur la colline, la Rose des Vent vous offrent ses chants….

Stefan Aeby trio – To the light

“Un jazz de chambre virtuose mais sans ostentation qui révèle des trésors rêveurs et intimistes…” C’est avec ces mots que le journaliste Eric Steiner de „La Liberté“ décrit la musique du Stefan Aeby Trio. Avec Stefan Aeby au piano, Michi Stulz à la batterie et André Pousaz à la contrebasse, le trio atteint aujourd‘hui une nouvelle dimension sonore avec un magnifique jeu d‘ensemble impregnié par la recherche d‘un son personnel, d‘un vrai son de groupe. Ce son de groupe est décrit par le magazine Jazz allemand „Jazz Thing“ avec la phrase suivante: „Une ésthétique sonore très cultivée avec une identité très forte et très personnelle. Un des projets les plus prometteurs en Suisse actuellement“. Le répértoire du trio est formé uniquement de compositions personelles de Stefan Aeby. Mélodies lyriques, invitant à rêver, harmonies parfois complexes, mais toujours très riches en couleurs variées et des grooves inspirés des musiques actuelles se mêlent et enchantent le public. Pour plus d’infos: www.stefanaebytrio.com

Théâtre Frenesi – Boleros, concert-spectacle

Nous souhaitons transposer la richesse musicale et littéraire du boléro en y associant son côté essentiellement théâtral. Une chanteuse et un pianiste s’unissent pour vous raconter cette histoire, pleine de théâtre, de drames et de rires. Chaque chanson raconte une histoire (d’abandon, d’amour, de violence, de passion). Une fiction construite autour des deux personnages sur scène sert de fil rouge au spectacle et permet de vivre plus intensément encore chaque micro-récit contenu dans les chansons.

Les Zazous Zaz

Zazous Zaz ! est un spectacle musical créé avec l’envie de réveiller chez le spectateur le désir d’être Swing !

Il se constitue de chansons des années 1930, 1940 et 1950 représentatives du mouvement zazou par leur acerbité, leur clairvoyance, leur légèreté, leur joie ou simplement leur rythme ! Des extraits de discours politiques de l’époque, d’articles de journaux collaborationnistes, d’interviews de zazous étayent notre propos et, par contre-point, donnent à l’apparente légèreté des chansons toute leur profondeur. Pour mieux transmettre et défendre leurs idées, nous avons décidé d’adopter la silhouette si singulière des Zazous: longues vestes à carreaux, jupes plissées, parapluies fermés. Ce qui nous entoure est très simple : un piano, un porte-manteau, une vieille TSF et quelques journaux…

Qui sont les Zazous et pourquoi être swing aujourd’hui ? Les Zazous, c’est d’abord un mouvement de révolte contre le gouvernement collaborationniste de Vichy des années 1940. Contre une acceptation apathique de la morale ultraconservatrice et vieillissante du pouvoir français, contre l’aveuglement face à l’horreur, contre la soumission à l’occupant nazi. Les Zazous, c’est une manière de penser impertinente, jeune et vivante, c’est l’arrogance d’un doigt en l’air. C’est aussi une intelligence clairvoyante sur une société qui essaie de dompter sa jeunesse à coup de dogmes, de lois, d’ordre et de morale. Les Zazous, c’est l’amour du swing, une musique venue d’Amérique, un pays lointain et libre. Les Zazous, c’est une façon de s’habiller inspirée des dandys américains tels que le chanteur Cab Calloway, dont le thème Zah Zuh Zaz a donné son nom au mouvement Zazou. Les Zazous, c’est une résistance par la musique, par la danse, par la joie de vivre, par la couleur, par les cris et les rires. C’est une résistance non-violente contre l’austérité imposée par une société qui ne leur correspond pas. Les Zazous, c’est pour nous la question d’une alternative, d’un chant joyeux mais intelligent, heureux sans être niais, insolent mais réfléchi, provocateur mais non-violent. C’est l’idée d’une jeunesse en réflexion mais pétillante, lucide mais dansante. Les Zazous, c’est pour nous une manière de résister à un système morose et rétrograde en brandissant une arme qui fut la leur : l’attitude Swing !

Jean-François Zygel – Portraits à emporter

Comme un dessinateur ou un peintre révèle l’âme de son modèle, le plus célèbre des pianistes improvisateurs français fera à la demande votre « portrait musical » à déguster sur le champ… ou à emporter chez vous grâce à la magie de l’enregistrement. Vous n’aurez qu’à répondre auparavant à quelques questions simples, puis à présenter votre meilleur profil ! Tenterez-vous l’expérience ? Un concert ludique, créatif, inattendu, moderne.